Un reportage exclusif de ERK Production : Un direct de chez PEPERE

Avec l'aimable autorisation de PEPERE et de nôtre maître, nous avons pu rencontrer PEPERE, ce matin, dans son studio au 18, Rue du Presbytère à CENSURE.

L'équipe de reportage nous rappelle que c'est la maison dont on veut "expulser" nos maîtres alors qu'il leurs a été demandé d'y venir afin que mon maître soit plus disponible.

Si nos maîtres doivent quitter ce logement, ils ne pourront pas tous nous garder et nous risquons de retourner à la rue et nous n'avons pas envie du tout quand on sait que peu de personnes s'occupent de nous et encore moins nous aiment. Un soutien à nos copains et copines serait le bienvenu. Merci pour nos maîtres.

PEPERE nous reçoit en présence du maître car il ne faut pas trop fatiguer notre ami. a première vue, il a perdu beaucoup de poids mais il est toujours aussi vivace d'esprit.

Journaliste : "PEPERE Bonjour ou plutôt ERK"

PEPERE : "ERK aussi. Excusez-moi, je vous reçois en toute simplicité et je n'ai pas encore pu faire ma toilette mais, depuis une semaine, je passe plus de temps dans mon panier de transport et je me sens un peu chiffoné. Je souhaite profiter de votre présence pour remercier le Docteur GUY qui est un grand bonhomme et je m'excuse d'avoir voulu le griffer alors même qu'il me voulait du bien. Un grand merci à mon maître et à ma maîtresse qui sont aujourd'hui épuisés par ces évènements qui se succèdent.

En effet, PETUNIA, CENDRILLON, VIOLETTE, MITSI (l'autre patriarche), PIUPIU sont aussi touchés par cette saloperie de Coryza et pour vous faire rire, MITSI a étternué dans l'assiette de salade de mon maître.

Mes maîtres sont aussi inquiets de cette volonté de certaines personnes, les mêmes qui les ont fait venir, de les voir quitter la maison qui est notre havre de paix.

 Ma maîtresse est prête à quitter définitivement la région et retourner dans le Pas-de-Calais ou elle a une grande maison. Mon maître, qui a déjà eu un AVC, il y a trois ans, est fragile mais il essaie de tenir le coup. Vos commentaires, mes chers lecteurs seraient les bienvenus. Merci de votre soutien moral."

Journaliste : "Merci PEPERE pour cette déclaration que nous allons effectivement relayer auprès de nos plus de 1 500 visiteurs au mois de mai, 1597 exactement et 5 800 pages consultés, une progression énorme en quelque jours avec des visites venant de l'Hérault, du Gard, de la Lozère, de l'Aude, de l'Aveyron, de la Drômes et de communes telles que Clermont-Ferrand, Rodez ou encore Avignon sans oublier nos lecteurs locaux de Saint-André de Sangonis.

Mais revenons à vous PEPERE, ou en êtes vous ?"

PEPERE : "Tout d'abord merci pour ces informations qui démontrent ue les humains ne détestent pas tous les chats et, comme dit mon maître, c'est bien d'en parler mais il faut agir.

OU j'en suis. Eh bien, cette saloperie de Coryza ou un virus approchant m'a abattu au point ou je ne pouvais plus manger ni boire et j'ai donc dépéri à la vitesse grand V. J'ai développé des nécroses dans la gueule et surtout sur la langue et je n'avais plus d'odorat avec mon nez bouché. Vous savez très bien que, nous les chats, si nous ne pouvons sentir notre nourriture, nous ne mangeons pas. De plus, ma gueule s'encombrait de ba ce ui me faisait repousser les aliments.

Le Docteur GUY m'a hébergé à plusieurs reprises, m'a mis sous perfusion et injecté des tas de produits (anti inflammatoires, ...)plus, les aiguilles en permanence dans les pattes et enfermé dans une boîte de transport.. Je n'avais pas trop le moral mais heureusement, mes maîtres étaient là et j'ai voulu me battre pour eux qui étaient soucieux et pour le Doc qui se grattait tout le temps la tête pour essayer de savoir ce qu'il pouvait faire car la machine avait du mal à repartir.

Mes dernières analyses sanguines sont bonnes mais, je dois me rendre chez le Doc aujourd'hui pour une visite de contrôle."

Journaliste : "PEPERE, je sais que vous allez prendre vos croquettes matinales. C'est un évènement important pour vous. Est-ce que vous nous autorisez à prendre quelques photos ?"

PEPERE : "EEEERK Aucun problème. Je joue la carte de la transparence aussi bien pour mon action politique que pour ma vie privée. Je vous demanderai de ne pas photographier mes maîtres."

EEERK à tous, c'était un reportage exclusif de ERK Production en direct du 18, Rue du Presbytère.





18, Rue du Presbytère Saint-André de Sangonis

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

EEEERK, Bienvenue à tous sur mon site Internet. Mon premier blog CHAT VA ET CHAT VIENT a été interdit, le second ne répondait plus à l'attente des lecteurs. Ce site est né grâce à mon maître et j'en suis le porte-drapeau. PEPERE LE CHAT

Vous pouvez me joindre sur mon adresse mail personnelle lechat.pepere@laposte.net.

Je remercie tous ceux qui nous ont apporté leur soutien et qui ont permis au maître de mener à bien cette aventure qui se voulait sans prétention.

N'oubliez pas ue notre objectif est de sauver les chats errants, les chats libres et les chats harrets de leur misère existentielle.

Mes maîtres, Elisabeth et Jean-Marie DOL, souhaitent adresser leurs remerciements tout particulier au Docteur Thierry GUY, un vétérinaire ostéopathe de Saint-André de Sangonis installé à la ZA La Garrigue. Un excellent vétérinaire et un grand bonhomme EEEERK à lui.