L'esprit CALIMERO des dépressifs sociétaux

CALIMERO, c’est un petit poussin noir de dessin animée qui porte une coquille sur la tête et qui répète toujours « C’est trop injuste ». Eh bien, certains humains que nous connaissons se comporte de la sorte : ils font croire qu’ils sont menacés, qu’on leur veut pour attirer l’attention sur leur personne persuadé, eu égard à un ego surdimensionné, que leur seule personne est et doit être un centre d’intérêt pour la communauté qui les entourent car ils n’ont pas d’autre compétence à faire valoir. Ce qui est dramatique c’est que pour parvenir à leur fin, ils n’hésitent pas à dénigrer, injurier, diffamer voire plus ce qui leur permet de se porter ensuite comme médiateur et laisser croire que leur intervention a permis de résoudre un problème qu’ils ont eux-mêmes créer ce qui peut avoir des conséquences humaines dramatiques ce dont ils se fichent complétement car leur seule et unique préoccupation est d’attirer les regards et les attentions non pas sur ce qu’ils font mais bien sur leur personne. Toutefois, ce mode de comportement mytomaniaque ne créée l'illusion qu’un temps et ils finissent par faire leur vide autour d’eux ce qui les conduit dans un cercle vicieux. Croire et faire croire est leur credo et ils vivent sur un relationnel artificiel ce dont ils finissent par se rendre compte tout en rejetant la faute sur les autres. La plupart du temps, ces personnes font valoir qu’elles refusent de se soumettre ce qui veut dire qu’elles refusent toute forme d’autorité, celle du père comme l’autorité hiérarchique dès lors que cette autorité ne va pas dans leur sens. De toutes évidence, elles ne peuvent accepter la réussite des autres mais se refusent à toute remise en cause synonyme d’échec aussi, elles masquent leurs échecs répétitifs en mettant en cause autrui. Elles se complaisent à susciter l’empathie et repoussent toute prise de responsabilité ca l’échec est possible et on recommence le processus avec d’autres personnes plus réceptives car dépressives ou sans repaire ce qui leur permet d’exercer une forme de leadership, celui des faibles à l’égard des plus faibles. Il convient à tout prix d’exclure de son environnement personnel ou professionnel ces cas « sociaux » qui peuvent vous entraîner dans leur chute.

En ce qui me concerne tout va bien.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

EEEERK, Bienvenue à tous sur mon site Internet. Mon premier blog CHAT VA ET CHAT VIENT a été interdit, le second ne répondait plus à l'attente des lecteurs. Ce site est né grâce à mon maître et j'en suis le porte-drapeau. PEPERE LE CHAT

Vous pouvez me joindre sur mon adresse mail personnelle lechat.pepere@laposte.net.

Je remercie tous ceux qui nous ont apporté leur soutien et qui ont permis au maître de mener à bien cette aventure qui se voulait sans prétention.

N'oubliez pas ue notre objectif est de sauver les chats errants, les chats libres et les chats harrets de leur misère existentielle.

Mes maîtres, Elisabeth et Jean-Marie DOL, souhaitent adresser leurs remerciements tout particulier au Docteur Thierry GUY, un vétérinaire ostéopathe de Saint-André de Sangonis installé à la ZA La Garrigue. Un excellent vétérinaire et un grand bonhomme EEEERK à lui.