1,2 MILLION DE PAGES VUES Visitez le site de PEPERE LE CHAT PEPERE LE CHAT web site Come on http://www.peperelechat.com/

PEPERE LE PSYCHOLOGUE

PEPERE LE PSYCHOLOGUE 4 Avril 2015

Le temps passé avec un chat n'est jamais perdu ce qui n'est pas toujours le cas avec certains de mes congénères.

Ainsi, la rencontre avec celui qui s'était appelé CARAMEL et qui est devenu PEPERE LE CHAT a été fort productive même si elle n'a pu être de très longue durée car les maladies ont vite rattrapés notre patriarche car je me suis rendu compte que j'étais devenu un felis sapiens, un homme qui préfère la compagnie des chats à celle de la plupart des humains. Notre rencontre avec PEPERE a été fusionnelle et m'a amené à l'apprivoiser après 10 années passées dans les rues de Saint-André de Sangonis. En fait, c'est lui qui m'a apprivoisé et qui fait qu'aujourd'hui je vis au rythme des 16 chats que nous vons recueillis alors que d'autres utilisent la protection animale comme un outil promotionnel voir politicien comme l'atteste les évènements récents. En effet, nous avons appris par cette personne qui ne signe ni ses tracts ni ses affiches et qui se cache toujours derrière une association ou un collectif que les arbres faisaient partie du monde animal. Il s'agit sans doute d'une forme nouvelle de mutation génétique à moins que d'autres préoccupations ne viennent parasiter les évènements.

PEPERE m'a incité à créer un blog qui a très rapidement rencontré un vif succès ce qui a sans doute irritée la même personne au point de faire agir qui de droit (un certain B.R.)pour faire interdire ce blog le jour même de la mort de PEPERE. Notre petit blog (intégralement sauvegardé) est devenu un site de dimension internationale avec plus de 40 pays connectés, plus de 170 000 visiteurs uniques et 1,3 millions de pages vues. Au lieu de m'abattre, cet "acte de bravoure" lié à l'utilisation abusive du fait du prince n'a fait que me survolter. PEPERE est présent sur Facebook à mes côtés, sur Pinterest et bien d'autres réseaux sociaux et nous pouvons nous targuer d'un rectitude infaillible en dépit des menaces, des chaussetrappes, mais je suis toujours debout.

Nos 16 chats sont tous nourris, soignés à nos frais sans que nous ne sollicitions quiconque au point de faire de multiples sacrifices pour moi-même et mon conjoint car les chats passent avant tout. Ils sont nos enfants et ne traînent pas dans les rues en glanant sur les rebords de fenêtre des croquettes comme c'est le cas de deux chats noirs qui errent en permanence dans la rue ou nus sommes hébergés. On ne peut pas expliquer à d'autres ce qu'il faut faire et ne pas faire si on ne s'applique pas à soi-même les leçons que l'on assènent à la cantonade. 

Il est certes plus facile de relayer les infos des autres plutôt que de s'impliquer soi-même car cette seconde attitude implique une prise de responsabilité, un bien vilain mot lorsqu'il s'agit de faire croire plutôt que de faire.

La défense des chats errants peut prendre plusieurs formes mais aucune d'entre elle ne doit avoir pour finalité de satisfaire son ego. Faire des déclarations tonitruantes est plus confortable que de parcourir les rues parfois fort tard mais c'est comme celà que MINETTE et PATAPOUF ont été sauvé de la misère en rejoignant notre foyer. Pour certains, un chat est au mieux un animal de compagnie que l'on laisse traîner dans les rues à chaque départ en vacances et au pire une sorte de caution morale dont on se débarassera lorsque l'objectif poursuivi aura été atteint.

Laissons ces tristes personnes à leur misère morale et continuons notre parcours.

PEPERE LE PSYCHOLOGUE 15 Mars 2015

Psychologie Féline : le chat et son maitre, une relation particulière

 

Source :  http://www.psychoweb.fr/articles/divers/490-psychologie-feline-le-chat-et-son-maitre-une-relation-particu.html

Proposé par Stephane Desbrosses, le 22-07-2008

 

Indépendance, douceur, cruauté, fourberie, les chats sont l'objet ne nombreux stéréotypes, de la part de leur détracteurs autant que de la part de ceux qui les aiment. La psychologie et les sciences apportent-elles des réponses? Le chat a-t-il une personnalité? Eprouve-t-il de l'attachement pour son maitre ou ne voit-il en lui qu'un remplisseur de gamelle? Que peut-il apporter aux hommes?

Une brève série de questions réponses autour du chat et sa relation à l'homme. Contrairement au chien, le chat, et les rapports qu'il entretient avec son maitre, ont bénéficié de bien peu d'études de la part des psychologues et éthologues. Quelques recherches toutefois se sont attachées aux facultés du chat à ressentir une préférence pour son maitre, à développer une "personnalité"...

Les chats peuvent-ils rendre heureux leurs maitres?

Quoi de plus mignon qu'une petite boule de poil qui miaule entre nos mains, ronronne sur nos genoux et caresse son dos sur nos jambes... et passe son temps à dormir? Les chats sont souvent accusés d'être oisifs, mais il semble bien que ce soit l'homme qui le soit un peu lorsqu'il prend un chat : il espère parfois que celui-ci lui apportera un peu de plaisir ou l'occupera... Cela dit, les chats donnent-ils véritablement ce plaisir attendu?

Des anthropologues suggèrent que, curieusement, le chat est tout à fait capable de suciter en nous de la colère ou l'adoucir... Mais n'a que peu d'influence lorsque l'on est de bonne humeur : cette étude suisse basée entre autres sur les réponses fournies par 212 couples possédant au moins un chat, révèle que si le chat peut adoucir l'humeur maussade, il ne parvient pas pour autant à améliorer l'humeur lorsque celle-ci est bonne. Autrement dit, il n'y a visiblement que quand le maitre est de mauvaise humeur que le chat se révèle un compagnon aidant. En dehors, il semble qu'un partenaire humain ait plus de succès.

Votre chat peut-il s'attacher à vous?

Le fait de pouvoir soulager la mauvaise humeur de l'homme est régulièrement imputé à l'attachement qu'il existe entre l'animal domestique et son maitre. Pourtant, les chats sont très indépendants. Sont-ils capables seulement, d'éprouver une réelle affection pour un humain?

De la même façon que certains auteurs ont étudié l'attachement entre une mère et son enfant, on peut observer les réactions de l'animal en présence de son maitre, ou en son absence. Il s'agit d'un des paradigmes classiques d'étude de l'attachement : le paradigme de la situation étrange (Ainsworth et al., 1978). Ce paradigme de recherche consiste à placer le sujet (enfant, bébé, ou dans le cas qui nous intéresse, chat) dans diverses situations : rencontres d'un inconnu lorsque le maître est présent, lorsqu'il est absent, jeu spontané avec de nouveau objets, etc....

Avec une procédure similaire, cette recherche mexicaine permet de trancher : les chats sont bel et bien capables d'éprouver de l'attachement pour les hommes. Notamment, lorsque les chats se trouvent avec leur maitre, ils sont moins effrayés en face d'un inconnu (que lorsque cet inconnu leur est présenté seul), explorent avec plus d'enthousiasme leur environnement...

Quelle est la personnalité de votre chat?

Il semble donc que le félin puisse soulager son maitre, auquel il peut même s'attacher. Mais possède-t-il un personnalité pour autant?

La plupart des propriétaires de chats répondront par l'affirmative, et seront capables de décrire la personnalité de leur chat. Cette étude leur a d'ailleurs permis de définir leur animal domestique préféré selon 12 critères, à partir desquels 4 dimensions ont émergé. Cette étude présente donc 4 grands traits sur lesquels se distinguent entre eux les chats, selon leurs maitres.

  1. Actif, gentil, curieux et sociable.
  2. émotif, amical et protecteur.
  3. Agressif, caractère de cochon.
  4. Timide.

A noter, toujours selon l'avis des maîtres, les chatons sont vraisemblablement plus sociables et curieux.

Attention, il s'agit là de dimensions, et non de catégories : chaque chat pourrait recevoir une "note" pour chacune des dimensions, exprimant sa propension à celle-ci. La personnalité d'ensemble est la conjugaison de ces 4 dimensions, lesquelles représentent en quelque sorte des traits sur lesquels on peut distinguer les chats (un chat A sera très actif, gentil, curieux et sociable, un autre B le sera peu. Le chat A pourra aussi être très amical et le chat B, également).

Ces traits de personnalité sont étonnamment proches des fameux 5 facteurs de personnalité évalués par R. B. Cattel (1995) avec le 16 PF 5. Ces 5 traits étaient, chez l'humain : Extraversion, Anxiété, Dureté-Intransigeance, Indépendance et Contrôle de soi. Les 4 premiers pourraient correspondre aux 4 dimensions du chat, l'extraversion représentant le caractère curieux, actif, sociable, gentil, tandis que l'anxiété représenterait davantage le caractère émotif, etc... Il semble cependant difficile de trouver chez un chat une dimension apparentée au contrôle de soi, dans la mesure ou celui-ci est fortement lié aux règles sociétales et inter-relationnelles humaines.

Bien entendu, cette étude doit être relativisée : ce ne sont pas de réelles dimensions de personnalité de chats qui ont été observées, mais bel et bien, ce que leurs maitres en pensent. On pourrait ainsi objecter que ces maitres s'imaginent ou projettent des personnalités sur leur chat. Cela dit, des observateurs non propriétaires peuvent également évaluer les traits de personnalité des chats (voir cette étude), et ils s'y trouvera de même de nombreuses corrélations, ceci suggérant que les chats possèdent bel et bien des traits de caractère évidents, indépendamment de ce qu'en pensent leurs maitres.

 

Comment développer une bonne relation avec votre chat?

Comme pour toute relation, il y'a des compromis à faire, d'autant que les chats sont particulièrement indépendants... 

Le Dr Dennis Turner de l'Institute for Applied Ethology and Animal Psychology a mené de nombreuses recherches concernant les interactions Homme-chat (par exemple, celle-ci). De cet ensemble de recherches, Turner affirme que les meilleures relations que l'on peut obtenir entre un chat et son propriétaire, sont fondées sur le profond respect de l'indépendance du chat, de la part de son maitre. Le chat vient demander des caresses lorsqu'il le souhaite... Les interactions les plus longues (et certainement, les plus appréciées par le chat), sont celles que lui même initie.

Quelques conclusions sur les chats, qui ont fait l'objet d'études approfondies

  • Chats obèses : Les propriétaires de chats obèses ne se rendent pas compte de l'obésité de leur chat. Mais contrairement aux propriétaires de chiens obèses, les propriétaires de chats obèses n'ont pas tendance à l'être eux-mêmes.
  • Les chats privés de leur maitres et de leur maison pendant plusieurs mois sont plus amicaux, affectueux et timides lorsqu'ils reviennent après leur mise en quarantaine.
  • Les chats n'ont pas de récepteurs gustatifs de l'amer. Contrairement à ce que laisse supposer le préjugé selon lequel donner du chocolat aux chats peut les blesser voire les tuer, il semble qu'il n y ait aucun danger à ce type de gourmandise. (Cats lack a sweet taste receptor). Cela étant, peu de chats semblent apprécier cet aliment.
  • Les chats, comme de nombreux animaux, acquierent des empreintes durant leur développement : certaines parties de leur cerveau deviennent actives seulement si des stimulations adéquates leurs sont données pendant leur jeunesse, après quoi l'effet est irréversible. Autrement dit : l'environnement du chat doit être riche de stimulation (jeu, décor, objets, nourriture variée) dès leur plus jeune âge. C'est ainsi que, comme le montraient Huber et Wiesel, un environnement visuel riche est indispensable pour le développement de leur vision (des chats enfermés dans une pièce présentant des barres verticales uniquement pendant leur développement, deviennent incapables de se déplacer dans une pièce présenant un décor à barres horizontales). De même, une variété de nourriture conséquente permettra au chaton de s'adapter à ces types de nourriture. Dans cette étude, des chats privés de boeuf durant les 6 premiers mois de vie n'acceptent plus d'en manger après. La même expérience faite avec du thon montre que les chats adorent le poisson, qu'ils en soient privés ou non : pas besoin d'empreinte!
  • Le ronronnement peut être un signe de plaisir mais également de stress ou de souffrance... En dehors d'une situation normale de ronronnement, veillez à vous assurer qu'il est en bonne santé.
  • Le chat dort de 15 à 18 heures par jours, ce qui en fait l'un des plus grands dormeurs de tous les animaux, et également détenteur du record de durée de son sommeil paradoxal. Bien qu'il n y ait aucune contre-indication sérieuse à le réveiller à tout moment, est-ce que vous aimeriez, vous?
  • L'instinct chasseur du chat est très présent, il est inné (les chatons jouent à la chasse dès qu'ils le peuvent), aussi, pour qu'un chat ne s'ennuie pas, des dispositions peuvent être prises : jouets ressemblant à ces proies favorites, environnement riche en cachettes et meubles de toute sorte lui permettant de grimper et de bouger... surtout en appartement.

Lire la suite

EEEERK, Bienvenue à tous sur mon site Internet. Mon premier blog CHAT VA ET CHAT VIENT a été interdit, le second ne répondait plus à l'attente des lecteurs. Ce site est né grâce à mon maître et j'en suis le porte-drapeau. PEPERE LE CHAT

Vous pouvez me joindre sur mon adresse mail personnelle lechat.pepere@laposte.net.

Je remercie tous ceux qui nous ont apporté leur soutien et qui ont permis au maître de mener à bien cette aventure qui se voulait sans prétention.

N'oubliez pas ue notre objectif est de sauver les chats errants, les chats libres et les chats harrets de leur misère existentielle.

Mes maîtres, Elisabeth et Jean-Marie DOL, souhaitent adresser leurs remerciements tout particulier au Docteur Thierry GUY, un vétérinaire ostéopathe de Saint-André de Sangonis installé à la ZA La Garrigue. Un excellent vétérinaire et un grand bonhomme EEEERK à lui.