Thomas MENANT Un bien triste personnage

EEEEERRRRKKK,

La justice doit se prononcer mais la peine encouru par cet abruti qui a laissé crever un animal alors qu'il batifolait pour une émission TV est d'unbe insigne faiblesse et il ose dire que les chevaux, c'est sa vie. Au moins qu'il se taise. Une peine de prison même ferme est insuffisante. Il faut lui interdire d'exercer DEFINITIVEMENT.

Thomas Menant, l'un des candidats de la 8e saison de l'émission L'Amour est dans le pré, diffusée sur M6, comparaissait ce vendredi devant le tribunal correctionnel d'Amiens (Somme). Il est poursuivi pour acte de cruauté sur un cheval, atteinte de myopathie, qu'il aurait laissé agoniser. Six mois de prison avec sursis et 2 000 euros d'amende ont été requis contre lui, révèle le site du Courrier Picard. 

Le procureur a souhaité une "peine d'avertissement" : "Quand un animal est à l'agonie, tout éleveur fait appel à un vétérinaire pour l'euthanasie", a déclaré le substitut du procureur qui a toutefois demandé la requalification les faits en "abandon volontaire d'animal". "Il serait excessif de prononcer une peine qui aurait un impact majeur sur son activité", alors qu'au départ, l'éleveur était poursuivi pour actes de cruauté.

"Les chevaux, c'est ma raison de vivre"

L'éleveur s'est en effet défendu et a déclaré à la barre : "Je n'ai pas commis d'actes de cruauté. Les chevaux, c'est ma raison de vivre". Le jeune homme assure également qu'il a fait son maximum pour soigner l'animal : "J'ai le sentiment d'avoir apporté les soins nécessaires et pas de l'avoir abandonné".

Ces excuses et ces états d'âme n'ont pas convaincu les parties civiles. "C'est bien un acte de cruauté. Il est cruel de laisser mourir un animal. Lorsque vous êtes un professionnel, vous avez des responsabilités supérieures" a accusé l'un des avocats des parties civiles. Il réclame l'interdiction définitive de détenir des animaux, ajoutant que le prévenu "avait peut-être des préoccupations médiatiques. Il a oublié que sa première responsabilité était de s'occuper de son cheval".

Selon le Courrier Picard, il y a quatre parties civiles : l'association Brigitte Bardot, la SPA, l'association Assistance animaux et 30 millions d'amis. La décision sera rendue le 4 octobre.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

EEEERK, Bienvenue à tous sur mon site Internet. Mon premier blog CHAT VA ET CHAT VIENT a été interdit, le second ne répondait plus à l'attente des lecteurs. Ce site est né grâce à mon maître et j'en suis le porte-drapeau. PEPERE LE CHAT

Vous pouvez me joindre sur mon adresse mail personnelle lechat.pepere@laposte.net.

Je remercie tous ceux qui nous ont apporté leur soutien et qui ont permis au maître de mener à bien cette aventure qui se voulait sans prétention.

N'oubliez pas ue notre objectif est de sauver les chats errants, les chats libres et les chats harrets de leur misère existentielle.

Mes maîtres, Elisabeth et Jean-Marie DOL, souhaitent adresser leurs remerciements tout particulier au Docteur Thierry GUY, un vétérinaire ostéopathe de Saint-André de Sangonis installé à la ZA La Garrigue. Un excellent vétérinaire et un grand bonhomme EEEERK à lui.